Quooker est indispensable pour les amateurs de thé. Comment vous y prendre si vous buvez divers types de thé? Et comment retirer encore plus de goût des feuilles? La sommelière en thé, Kiona Malinka, nous emmène en voyage dans des plantations de thé en extrême orient et nous donne quelques astuces pour la préparation du thé.

Parfois, elle n’est pas chez elle pendant des mois.
Elle sillonne en Jeep les montagnes de pays comme Taiwan, le Népal ou le Japon en quête de plantations de thé que vous ne pourrez pas trouver sur Google. Elle va au hasard à la rencontre des paysans. Une fois, son interprète a dû négocier pendant des heures, une autre fois, elle a dû faire du karaoké avant de pouvoir avoir accès à la plantation de thé.



Quand elle le peut, elle reste quelques jours chez l’exploitant pour comprendre
l’intégralité du processus de culture, de cueillette, de séchage, de conservation, de préparation et de versement.
S’il le faut, elle se lève tous les jours à 4 heures ou elle se lève au beau milieu de la nuit pour aider à remuer les feuilles de thé. Tous ces efforts pour accéder à des variétés exclusives de thé pour sa marque, Crusio.

Kiona Malinka est sommelière en thé. Sa fascination est apparue après ses études à l’école supérieure d’hôtellerie – en fait grâce à sa passion pour le café – lorsqu’elle a créé son activité et que personne ne
pouvait répondre à ses questions sur le thé. ‘Je trouvais ça incroyable’, raconte-t-elle. ‘Ce manqué de connaissances sur la boisson la plus bue au monde!

Je suis alors partie les chercher moi-même.’ Et cette quête continue encore aujourd’hui, car: ‘Le thé est très complexe ; après cinq ans, je dois encore découvrir tant de choses. Le café ne m’étonne plus de la même manière. Quand je sens une fève, je sais ce qu’il lui faut pour lui rendre justice. Ce n’est pas le cas pour le thé. Parce que les sortes sont très nombreuses et englobent de nombreuses variétés. La méthode de travail du paysan, le sol où poussent les théiers et les conditions météorologiques comptent également. Si la saison a été sèche, cela se retrouve dans le goût du thé.’



Kiona vend son thé à des clients du secteur de l’horeca dans six pays d’Europe et compte parmi sa clientèle 25 restaurants étoilés, rien que ça! ‘De plus en plus de monde comprend ce que je fais.’ Kiona est très ouverte pour quelqu’un qui a éprouvé tant de peine à accumuler ces connaissances. Elle partage tout ce qu’elle sait sur le type de thé sur les emballages du thé Crusio: le numéro 92, par exemple. Un thé appelé ‘Dong Ding’. Il s’agit d’un thé Oolong à la douce odeur de pêche et de fleurs, peut-on lire sur l’emballage. ‘Un thé très complexe avec plusieurs couches. Sensation douce et crémeuse en bouche, avec des notes de renoncule, d’amandes sucrées grillées et de pêche.’

Elle indique également combien de grammes utiliser par tasse, la temperature de l’eau qu’il faut y verser et combien de temps laisser infuser. Un jeu d’enfant. Et c’est le but. ‘Crusio se veut source d’inspiration et
pas d’intimidation.’ Elle constate que chez elle aussi, l’intérêt suscité par le thé est croissant. Elle donne volontiers des conseils pour encore profiter advantage du thé. ‘Je pèse toujours le thé que j’utilise pour chaque tasse sur une balance avec une précision de 0,00001 gramme. Vous n’êtes bien entendu pas obligé d’en faire autant, mais certains éléments peuvent cependant être pris en considération.



Achetez du thé de bonne qualité, en vrac et en petites quantités. Si le thé reste trop longtemps, le goût va se détériorer. Pour extraire l’arôme des feuilles de thé, il faut leur laisser de la place. Mieux vaut dès lors ne
pas utiliser des sachets de thé, mais déposer tout simplement votre thé dans la tasse ou la théière. Versez-le ensuite dans une autre tasse ou théière en utilisant une passoire pour récupérer les feuilles. En règle générale, on peut dire que plus la structure de la feuille est robuste, plus la température de l’eau peut être élevée. Mais suivez surtout votre intuition. Pour un goût plus doux, privilégiez une température plus basse et un temps d’infusion plus court. Le thé noir se prépare très bien avec de l’eau bouillante, pour le thé blanc, privilégiez une température oscillant entre 70 et 85 degrés et pour le thé vert, 70 à 90 degrés sont l’idéal, en fonction de la variété. Quoi qu’il en soit, veillez à utiliser de l’eau qui a bouilli, pour baisser la teneur en calcaire dans l’eau.

En effet, le calcaire bride le caractère du thé.’ Comment Kiona fait-elle pour régler la température de son eau?
‘Vous pouvez utiliser votre Quooker pour tous les types de thé. Je verse directement l’eau du Quooker sur les perles d’Oolong. Vous voulez server un thé blanc doux? Vous pouvez alors remplir une bouilloire froide avec de l’eau de votre Quooker que vous reversez ensuite dans une tasse. Au cours de ces deux étapes, l’eau atteint la bonne température, mais a bel et bien bouilli. C’est ce que les paysans dans les montagnes japonaises faisaient.’